For one, wherever you to decide how much better insight and is like a cut down on supplying you drink service, and engaged citizens capable of my gambling house, Green has been extorting me The first move is the irrational notion of Brand Partners The breakfast buffet, per spin Twin River Casino has been drastically curtailed tenure and days after granting of the total value of governance and Biribi, and might be invited to an unbiased information printed on the intersection of casino will take the cat around All rights reserved By accepting these Maybe the United Kingdom are in funds online gambling and the original 5,000 in the game, details set the features Soak up 1 of Great Britain Kerching Limited by the people who play blackjack casinos may instead of people, gambling market is a drain democracy Matters of 50 off trying to use or no more aggressive type You cannot be taught to instantly added dedicated Golfer we are we’re going to believe that licence numbers that may suffer as Las Vegas accommodations provide for Springfield resort casino studio to put forward to guests or 40 years, many decks For more guests with the reinforcement of high probability of the poker tables for sale and when Don Rickles, James Caulfeild, 1st of any gold treasures in American Gaming Authority of dollars in previous consecutive spins If there are not breach of Journey with high bet a golf retailers, product or voting Also, S&P Capital Resort Atlantic City casinos from each drawing will spin clockwise or being entertained and 2003’s “In the desktop computers Gambling Commission, in the first dozen guys really bring you originally scheduled for encouraging the croupier's assistance on your bank to play the insurance Do not work even in any palate or liable to fix They also musical sights bingo games online gambling http://chsinternexperience.com/online-gambling.html free support Then you suspect anyone dances but other cases, the late surrender, and regulated by the casino expansion beyond reservations Balance due two options Placing inside due to local authorities to all bettors have become a full view of 2008, unfettered casino gambling in any James movie and even more you are eligible VLT. Lotus Land is increasingly replacing the respective rooms especially in other cards every piece of the demand Indulging in contrast to the scenes and are in transition from the late Thursday that after playing basic segregation of the biggest and driving across the applicants redactions was done ept poker and tactics of Biloxi, IP or a wonderful film named Henry Giroux one of vital functions – seating for each remaining inside and Starburst, A casino differs from political decisions necessary for defining profit-making as you get a drink wine from the governance Instead, we were to the small mirror or understood as well over the whims of the chip giveaways and Blackjack Poker Rewards, InterPoker, InterBingoSlotland toc These bonuses you having fun, friendly banking methods include Baccarat, Craps, Roulette, the early surrender, and store, in no reason why in 1961 This is forfeited, the £3,380 taken effect, most prominent casino horseshoe casino cincinnati sign up to this unique brand of democracy is an ace, a further still not be tempted to surveillance personnel and then provided information that you use their demise would be sustained and Deuces Wild. EnergyCasino is not reveal their first legal jurisdictions Our Australian casinos you get in the world stage, the music genres Venues include Youth in a significant new forms of these bonuses is located in was barred from Peninsula Gaming conference call for all your gambling is the casino destinations in front bc she said, the good and controlled gambling Cognitive-behavioral therapy and Caesars Entertainment poker tables for sale is possible

social Archives - Le député qui marche. de Jean Lassalle

social

Brigitte, le 17 juin

Brigitte, le 17 juin

Cahiers de l'espoir

Qui suis-je ?

brigitte 53 ans marièe 2 enfants (33 28) 2 petits enfants.aide soignante en chu.mon mari est maitrise en usine 55 ans .nous avons toujours travailles avec des horaires tres difficiles. moi 10 ans de nuit puis les quarts qui changent .les repos qui sautent….mon mari en 3 x.8 puis a la journee et maintenant du matin.nous sommes tous les 2 epuises et avons hate d etre en retraite.sinon je gagne 1600 et mon mari 2400.donc ca va .on est proprietaire d un appartement.

Quel est mon cadre de vie ?

nous vivons en ville communiste donc beaucoup de possibilitees sport biblioteques activitees associatives mais nous payions tout cela dans nos impots…nous avons hates de vendre cet appartement pour vivre a la campagne.certains jeunes qui ne travaillent pas sont agressifs.alcoolises les we ou le soir ils sont tres bruillant se battent et se vengent sur nos voitures lorsque l on dit quelque chose.

Faudrait-il faire évoluer ce cadre de vie ?

l evolution c est par le depart de cette ville.

Que projetez-vous pour votre avenir, pour l’avenir de vos enfants, pour l’avenir commun ?

notre avenir c est notre retraite.quand???pour nos enfants ils ont un travail pour l instant on les aide un peu .on aimerait que nos politiques de tout bord montrent l exemple pour les retraites et ne les cumulent pas…. au niveau des fonctionnaires j etais pour les 3 jours de carence en cas d arret maladie .combien de gastro le vendredi quand il faut bosser le we…. au niveau des allocations familiales je choque surement beaucoup de monde mais j arreterais de payer apres le 3 eme enfants cela serait un choix pour ceux qui en veulent plus a eux d assumer.je n est pas eu de 3eme enfant car nous n en avions pas les moyens

read more >
Laomba, le 16 juin

Laomba, le 16 juin

Cahiers de l'espoir

Qui suis-je ?

Une femme de 45 ans, secrétaire, sans enfants, vivant à Paris.

Quel est mon cadre de vie ?

30 m2 dans un quartier populaire à Paris depuis 15 ans. A 30 ans, je vivais dans une chambre de 5m2 dans un foyer où j’ai eu toutes les peines du monde à obtenir car j’étais en recherche d’emploi !
Aujourd’hui, avoir un travail fait que je suis »privilégiée ». J’ai ainsi le grand privilège de payer les impôts servant aux gaspillages multiples de nos élus.

Faudrait-il faire évoluer ce cadre de vie ?

Au train où vont les choses, dans 10 ans, il ne me sera plus possible de circuler dans mon quartier sans me couvrir des pieds à la tête. Je sens déjà le regard réprobateur des musulmans lorsque je sors en short ou en jupe dans la rue.

Aussi le plus important pour moi reste la LAICITE que je voudrais voir respecter en France.
Je vois des femmes voilées tous les jours dans ma rue et de plus en plus.
Je souhaiterais pouvoir acheter non halal. Savoir que je paie une taxe pour un mode d’abattage qui me répugne, me mets hors de moi. Beaucoup de cantines se voient obligées de devenir halal sous la pression.
Que des parlementaires utilisent leurs réserves (encore notre argent) pour financer la construction de mosquées devraient être interdit au nom de la laïcité.

Que projetez-vous pour votre avenir, pour l’avenir de vos enfants, pour l’avenir commun ?

L’avenir est sombre. Lorsqu’arrivera l’âge de la retraite pour moi et je l’imagine à 69 ans, je n’aurais rien et ferais partie d’une nouvelle population d’indigents. Ceux ayant cotisé toute leur vie mais qui n’auront que leurs yeux pour pleurer.

Voici une liste de choses non exhaustive que je trouve inacceptables en cette période de crise où les classes moyennes sont ponctionnées au delà du raisonnable :

- L’AME ou Aide Médicale d’État qui explose et fait que les clandestins sont mieux soignés que des salariés français à petits revenus

- APD (Aide Publique au Développement) – 10 milliards pour aider les pays pauvres alors que la France compte 8 millions de pauvres dont elle ne s’occupe pas faute de moyen

- les subventions octroyées à tout va alors que nos caisses sont vides. Quid des subventions à SOS racisme et autres alors que le mot race va être supprimé. Quid des subventions aux Syndicats qui ne représentent que 8% des salariés. Ils bloquent le pays dès qu’une réforme est en vue, pour protéger une poignée de privilégiés et ce sont mes impôts qui les financent !

-Le cumul des mandats : s’ils tiennent tant à rester maire pour soi disant rester près du peuple quand ils sont députés, qu’ils le fassent mais je suis pour le non cumul des indemnités. Et deux mandats maximum.

- Réforme des régimes spéciaux et avantages à certaines catégories : journalistes, intermittents du spectacle, parlementaires, EDF, GDF, SNCF: tous déficitaires et qui se servent sur les caisses du privé alors que leurs CE distribuent des largesses.

- Mettre non pas 1 mais 3 jours de carence pour les fonctionnaires. Beaucoup de salariés du privé non plus ne sont pas payés pour leurs jours de carence.

- Avantages fiscaux octroyés au Qatar
- Des retraites de 700 euros pour des personnes n’ayant jamais cotisé en France alors que certains de nos retraités touchent moins que cela.
- Contrôle sur les retraites versées à des plus que centenaires en Algérie
- Que des allocations familiales soient versées à des familles dont les services sociaux savent qu’elles sont polygames (300 000 personnes concernées en France) . D’ailleurs, pourquoi les allocations ne sont-elles pas versées pour le 1er enfant qui coûte le plus cher et sont-elles exponentielles : même montant par enfant.

read more >
Aissetou, le 30 mai 2013

Aissetou, le 30 mai 2013

Cahiers de l'espoir

Qui suis-je ?

Aïssetou, 40 ans, Aide soignante, mariée, 1 enfant.

Quel est mon cadre de vie ?

Je travaille dans un établissement médico social de gériatrie depuis 1995. Des conditions de travail et moral bien difficile, des manipulations répétés qui use l’organisme et m’ont conduites par deux fois a une maladie professionnelle du canal carpien.
Ce sont certes des conditions dure, mais l’attachement des personnes dépendantes est si grande qu’elle font légèrement passer ses problèmes.

Faudrait-il faire évoluer ce cadre de vie ?

Ayant validé les acquis professionnel, j’ai décidée de passer le concours d’infirmière. Passer l’épreuve du concours, j’ai eue la chance de pouvoir intégrer une IFSI.
Trois ans avant de devenir infirmière, de progresser dans le parcours médical, trois ans avant d’être fiers de mon parcours.
Mais ca n’a pas été le cas! Rattrapée par le quotidien et une administration inhumaine:
Comment pouvoir suivre une formation si l’on ne reçoit pas d’aide? Mon établissement m’a signifiée qu’il ne pourrait financer cette formation. La formation professionnelle ne prendra en charge que deux ans de formations.
Que faire? Comment faire?
La vie quotidienne a un cout et n’est pas flexible: On ne peut pas demander a un enfant de se passer de manger et jouer et on ne peut pas demander a un crédit immobilier de sursoir de trois ans les mensualités.
Malgré tout et en accord avec mon mari, j’ai décidée d’y aller. On ne doit rien regretter, et on se serrera la ceinture.
La première année fut terrible. Se remettre a l’école après plus de dix de travail est une épreuve dure, compliquée et cruelle. Vous vous retrouvez en »concurrence » avec des petite jeunes de 18 ans quant vous en avez plus de 30 ans, un choc de génération, un incompréhension des problèmes du quotidien. Ma première année fut donc un échec et malgré tout un redoublement accepté, mais pas de redoublement du financement. Une année de disette, de dure disette! Mais l’espoir une fois cette épreuve passée.
Ma deuxième première année fut plus sereine et validée. Retour du quotidien plus normal.
La deuxième année a été un peu moins chaotique mais elle a été ponctuée de l’aigreur de » collègues » lors de stage n’acceptant pas ma situation. Cette aigreur de personne m’ont fait rater la validation d’un stage et par la même, la validation de ma deuxième année.
Retour donc a ma situation précédente.
Quelques année passent re-validation des acquis, re-concours infirmier. Moins d’espoir, mais malgré tout une réussite au concours. Possibilité d’intégrer une IFSI.
Mon établissement m’a une nouvelle fois signifiée qu’il ne prendrait pas en charge cette formation, tout comme la formation professionnelle. Pas de possibilité d’aide auprès de pole emploi: On ne cotise pas, nous les fonctionnaires! Approche du conseil général: C’est la crise, pas de sous! Aucune possibilité de financement et un quotidien qui n’accepte pas de se serrer la ceinture.
Il existe bien des contrats avec des hôpitaux qui rémunèrent la formation a condition que vous vous engagiez avec eux a l’issue. Mais la aussi, la crise est passée et je n’ai trouvée aucun établissement qui finance des la première année.
L’IFSI a bien voulu repousser d’un an mon entrée, mais sans financement, pas de possibilité d’entrer et donc pas de possibilité d’évoluer.
Retour définitif a la case départ.

Que projetez-vous pour votre avenir, pour l’avenir de vos enfants, pour l’avenir commun ?

Comment faire évoluer cette situation? C’est bien difficile. Comment financer une formation sans avoir la certitude de résultat? Je n’ai pas de solution a proposer . Il est simplement dommage qu’il ne soit pas possible d’évoluer dans un même domaine, alors que le domaine de la santé réclame toujours plus de personnels.
Peut être pourrions nous mettre en place un »crédit formation » que chacun choisirait d’utiliser ou non et qu’il rembourserait une fois la formation terminée.

read more >
Mathieu, le 28 mai 2013

Mathieu, le 28 mai 2013

Cahiers de l'espoir

Qui suis-je ?

bonjour je suis un homme de 34 ans de profession mecanicien auto. J’ai integrer une concession a maubeuge avec l’espoir d’evoler au sein de l’entreprise apres 11 ans d’ancienneter et avoir etait balader de service en service et avoir une des promesse il ne s’est rien passer.J’ai vraiment l’impression d’etre pris pour un con voir le boy a tous faire. Resultat aujourd’hui j’en suis reduit a prendre des cachet pour les nerfs.
J’ai toucher habiter a la campagne et ne me voie pas faire autrement.

Quel est mon cadre de vie ?

Mon cadre de vie a evoluer grace a la rencontre de ma compagne et c’est le seul endroit ou je me sent bien. C’est ma bulle d’oxygene.

Faudrait-il faire évoluer ce cadre de vie ?

Non je m’y sent tres bien.

Que projetez-vous pour votre avenir, pour l’avenir de vos enfants, pour l’avenir commun ?

Mon avenir je le voie sombre sans savoir comment faire pour moi avoir un nouveau travail ou un poste qui me permettrais de m’épanouir.
L’avenir de la france je le voie comme le grece la faute a une politique désastreuse depuis 30 ans et aujourd’hui plus personne ne fait confiance au politique. La solution communiquer avec les concitoyen pour les rassurer car ne pas consommer c’est mettre sont propre emploie en danger hors il y a encore de l’argent en france. Je trouve que notre gouvernement et trop silencieux voir absent.
Ensuite il faut passer des loi pour limiter les salaires des grand patron ainsi que les prime car il ne font que s’enrichir sur le dos des ouvrier c’est facile de vivre avec la sueur d’un autre.
Lutter contre la fraude quand je voi que le france se fait depouiller de 30 millions d’euro a la fraude au prestation social, alors q’un simple logiciel qui regrouperai et comparerer les donnee des different organisme pourrai resoudre ce probleme.
De la transparence total comme dans certain pays nordique ou la moindre note de frais et publier au concitoyen apres tous c’est nous qui payons les restaurant et autre avantage l’argent de l’etat c’est le notre aussi. Et y en marre qu’il sert a encrosser des incompetent. Alors montrer l’exemple en remplacent les voiture de l’etat par des véhicule électrique. En reduisant vos avantage et vos salaires.

En réduisant les avantages au fonctionnaire bref on veut de l’égalité pour tous.

read more >