fiscalite

Yann, le 26 juillet

Yann, le 26 juillet

Cahiers de l'espoir

Qui suis-je ?

J’ai 32 ans, j’ai fini de longues études à l’âge de 29 ans, et pendant longtemps j’ai cru à la méritocratie. Je n’ai jamais redoublé, j’ai toujours réussi ma scolarité et mes diplômes du 1e coup et j’ai été pénalisé pour celà.
D’abord diplômé en informatique (bac+2) à l’âge de 20 ans, les recruteurs m’ont dit que j’étais trop jeune pour travailler et qu’à mon âge on pensait plus à faire la fête et à se droguer !
N’ayant pas trouvé un travail en rapport avec mon diplôme et suite à un an d’intérim, je me suis réorienté en droit.
Après un bac+5 en droit obtenu en 2007, je n’ai toujours pas trouvé de travail pendant presque 2 ans.
Je suis parti au Luxembourg, l’école d’avocat ne coûtant que 200 euro là bas contrairement aux 2000 demandés en France que je ne pouvais pas payer.
J’ai obtenu mon diplôme d’avocat et il me fallait un stage au Luxembourg pour devenir avocat.
Cette année là et pour la 1e fois, la moitié des diplômés se sont retrouvés sans stage suite à la crise créée par les financiers, et bien évidemment ce sont les non Luxembourgeois qui se sont retrouvés au chômage, ce pays (comme tous les autres) pratique la préférence nationale, contrairement à la France, ce qui implique que lorsque l’on est français on n’est prioritaire ni à l’étranger ni dans son propre pays.
Jusqu’à présent j’enchaînais les CDD de formateurs à temps très partiels, mais c’est fini, je n’ai à nouveau plus rien. Lorsque je candidate aux rares offres de juriste, on me reproche mon manque d’expérience, ce qui est aberrant, comment peut on acquérir de l’expérience si personne nous laisse commencer !?
Mon expérience dans la formation juridique n’est pas prise en compte, alors que former des profanes au droit est plus complexe que de simplement faire du conseil, mais les RH avec leurs œillères doivent s’en tenir au libellé : formateur ce n’est pas juriste.
Je connais bien le chômage, mais n’ai jamais été indemnisé, aujourd’hui je suis obligé de vivre chez mes parents, je ne peux faire aucun projet.

Quelle est la valeur a laquelle je tiens ?

La véritable reconnaissance du mérite.

Quel est mon cadre de vie ?

Etant juriste de formation et suivant l’actualité, j’ai pu constater l’inefficacité des réformes sur l’amélioration de mon cadre de vie, ainsi que la dégradation exponentielle du cadre général de France, à ce rythme on mourra de faim dans moins de 10 ans.
Cette dégradation est de la responsabilité totale des politiques qui n’ont plus l’intérêt général comme objectif, mais leurs ambitions personnelles afin d’avoir un cadre de vie confortable, eux. Ils ne vivent plus pour le peuple, ils vivent au dépend du peuple.

Faudrait-il faire évoluer ce cadre de vie ?

Il faut changer les choses de manière radicale, rétablir un sentiment de justice qui n’existe plus, punir de manière exemplaire les élus et ministres qui fraudent, mettre en œuvre la procédure de haute trahison pour le président intouchable pénalement, s’il s’avère qu’il était complice de ses fraudes… La liste est longue, je vais peut être en faire un livre.

Que projetez-vous pour votre avenir, pour l’avenir de vos enfants, pour l’avenir commun ?

Malgré mes désillusions, mon dégoût de la situation, la morosité économique et le désespoir général, j’essaie de m’en sortir, de lancer mes propres activités, 2 ont déjà échouées faute de moyen et aussi à cause du manque d’aide et de la pression sociale et fiscale sur les entreprises. 800 aides pour les entreprises, la plupart sont des exonérations de charges sociales sur les salariés, sauf qu’avant d’embaucher il faut pouvoir créer son activité, les problèmes sont pris à l’envers. La réforme envisagée du statut d’auto entrepreneur avec un forfait social, mais arrêtez de taxer une activité naissante, vous la tuez dans l’œuf, il ne devrait déjà pas y avoir de CET sur les auto entrepreneurs qui travaillent à leur domicile puisqu’il paie déjà leur taxe d’habitation sur ce lieu.
D’ailleurs droit au logement opposable et taxe d’habitation, il y a comme une résonance paradoxale dans cette phrase !
Pour rappel ces taxes (d’habitation, foncière et professionnelle renommée en CET) sont des survivances moyenâgeuses d’avant la révolution française…
Parlons Europe maintenant et reprenons un peu mon cas personnel, les diplômes devraient être reconnu partout en Europe, or mon diplôme d’avocat luxembourgeois n’est pas reconnu en France, alors que la difficulté d’obtention est équivalente voir supérieure.
Mais plus grave mon Master issu du système LMD n’a pas été reconnu automatiquement au Luxembourg, j’ai dû produire de copies certifiées conformes, ce qui est illégal. Avant de faire de nouveaux textes, faisons déjà appliquer ceux qui existent, avec de véritables sanctions dissuasives.
Et puisqu’on en parle, les Etats de l’UE qui n’ont pas respecté le contrat européen (les traités) en mentant sur leur endettement (Grèce entre autres) doivent être exclu de l’UE.
Le droit sans sanction n’a aucune valeur.
Quand je signe un contrat cela m’engage et en cas de défaillance de ma part, je serais sanctionné, les Etats doivent être traité de manière équivalente, voir plus durement car ils sont censés montrer l’exemple.
Il convient donc d’harmoniser l’Europe rapidement ou bien d’arrêter ce massacre si les Etats ne veulent pas collaborer en posant leur veto pour les décisions à l’unanimité.
La fiscalité et la pression sociale diffèrent, certains n’ont même pas l’euro, la société privé européenne qui pourrait relancer l’activité est bloquée car 3 Etats ne sont pas d’accord sur des points de détails.
Ce n’est pas de cette manière que l’on aura un Etat fédéral européen fort, et l’Europe à la carte pour chaque Etat dessert les peuples.

read more >
Laomba, le 16 juin

Laomba, le 16 juin

Cahiers de l'espoir

Qui suis-je ?

Une femme de 45 ans, secrétaire, sans enfants, vivant à Paris.

Quel est mon cadre de vie ?

30 m2 dans un quartier populaire à Paris depuis 15 ans. A 30 ans, je vivais dans une chambre de 5m2 dans un foyer où j’ai eu toutes les peines du monde à obtenir car j’étais en recherche d’emploi !
Aujourd’hui, avoir un travail fait que je suis »privilégiée ». J’ai ainsi le grand privilège de payer les impôts servant aux gaspillages multiples de nos élus.

Faudrait-il faire évoluer ce cadre de vie ?

Au train où vont les choses, dans 10 ans, il ne me sera plus possible de circuler dans mon quartier sans me couvrir des pieds à la tête. Je sens déjà le regard réprobateur des musulmans lorsque je sors en short ou en jupe dans la rue.

Aussi le plus important pour moi reste la LAICITE que je voudrais voir respecter en France.
Je vois des femmes voilées tous les jours dans ma rue et de plus en plus.
Je souhaiterais pouvoir acheter non halal. Savoir que je paie une taxe pour un mode d’abattage qui me répugne, me mets hors de moi. Beaucoup de cantines se voient obligées de devenir halal sous la pression.
Que des parlementaires utilisent leurs réserves (encore notre argent) pour financer la construction de mosquées devraient être interdit au nom de la laïcité.

Que projetez-vous pour votre avenir, pour l’avenir de vos enfants, pour l’avenir commun ?

L’avenir est sombre. Lorsqu’arrivera l’âge de la retraite pour moi et je l’imagine à 69 ans, je n’aurais rien et ferais partie d’une nouvelle population d’indigents. Ceux ayant cotisé toute leur vie mais qui n’auront que leurs yeux pour pleurer.

Voici une liste de choses non exhaustive que je trouve inacceptables en cette période de crise où les classes moyennes sont ponctionnées au delà du raisonnable :

– L’AME ou Aide Médicale d’État qui explose et fait que les clandestins sont mieux soignés que des salariés français à petits revenus

– APD (Aide Publique au Développement) – 10 milliards pour aider les pays pauvres alors que la France compte 8 millions de pauvres dont elle ne s’occupe pas faute de moyen

– les subventions octroyées à tout va alors que nos caisses sont vides. Quid des subventions à SOS racisme et autres alors que le mot race va être supprimé. Quid des subventions aux Syndicats qui ne représentent que 8% des salariés. Ils bloquent le pays dès qu’une réforme est en vue, pour protéger une poignée de privilégiés et ce sont mes impôts qui les financent !

-Le cumul des mandats : s’ils tiennent tant à rester maire pour soi disant rester près du peuple quand ils sont députés, qu’ils le fassent mais je suis pour le non cumul des indemnités. Et deux mandats maximum.

– Réforme des régimes spéciaux et avantages à certaines catégories : journalistes, intermittents du spectacle, parlementaires, EDF, GDF, SNCF: tous déficitaires et qui se servent sur les caisses du privé alors que leurs CE distribuent des largesses.

– Mettre non pas 1 mais 3 jours de carence pour les fonctionnaires. Beaucoup de salariés du privé non plus ne sont pas payés pour leurs jours de carence.

– Avantages fiscaux octroyés au Qatar
– Des retraites de 700 euros pour des personnes n’ayant jamais cotisé en France alors que certains de nos retraités touchent moins que cela.
– Contrôle sur les retraites versées à des plus que centenaires en Algérie
– Que des allocations familiales soient versées à des familles dont les services sociaux savent qu’elles sont polygames (300 000 personnes concernées en France) . D’ailleurs, pourquoi les allocations ne sont-elles pas versées pour le 1er enfant qui coûte le plus cher et sont-elles exponentielles : même montant par enfant.

read more >