Cahier de Josette


ID CAHIER : 2557

Qui suis-je ?

Josette EMONIDES-j’ai 67 ans, divorcée, mère de 3 enfants. Je suis retraitée depuis 2008 de la Fonction Publique Hospitalière où j’ai travaillé dans les Services Administratifs pendant 34 ans- j’ai interrompu par 2 fois ma carrière en prenant 4 ans de disponibilité pour élever mes enfants entre 1966 et 1970 et une autre fois pour collaborer avec mon mari artisan entre 1970 et 1982. Dans les hôpitaux, dès 1970, j’ai été militante CFDT au niveau local et départemental En 1997, j’ai été désignée administrateur CFDT régional (vice-présidente à 2 reprises) puis ensuite national au Comité de Gestion des Oeuvres Sociales (CGOS) l’équivalent d’un C.E. (le 2e après EDF) traitant de l’action sociale du personnel hospitalier et médico-social, à l’époque 800 000 agents. Parallèlement à cela, je faisais la comptabilité et le secrétariat de l’entreprise de menuiserie-charpente dans laquelle j’étais associée avec mon mari. Cette connaissance des 2 secteurs privé-public a été une chance pour moi car cela m’a aidée à appréhender et comprendre leurs problématiques. En 1983, tout en travaillant à mi-temps à l’époque, je me suis présentée à l’élection municipale d’une petite commune de 2400 habitants. Elue à 10 voix du Maire, j’ai effectué 2 mandats dont 1 comme adjointe aux affaires sociales et scolaires. Après mon divorce en 1995, je suis partie habiter à Saint-Nazaire tout en continuant à travailler à l’hôpital à 40 km de là. En 1997, par goût des affaires publiques, j’ai adhéré à la section PS où se trouvait alors Claude EVIN que j’avais connu précédemment en tant qu’éducateur et militant CFDT. J’ai admiré profondément cet homme et c’est donc plus pour le suivre que je me suis investie dans ce parti. Pendant 10 ans j’ai été militante active pour les élections européennes de 2005 puis les élections présidentielles et législatives de 2007. Soutenant le courant de Ségolène Royal  »désirs d’avenir », j’ai été tout de suite discriminée dans mon propre parti. Très déçue par la composition de la liste aux élections municipales de 2008, j’ai quitté, fin 2007, ce parti qui ne respectait pas les valeurs auxquelles je tenais : démocratie, représentation de la diversité professionnelle, générationnelle et culturelle. Dans un même temps, je tombais sur le discours de Villepinte de François BAYROU à la télévision et ce fut une révélation : ses propos humanistes m’ont conquise et, sur le champ, j’envoyais un mail au siège pour le dire. Je fus contactée presque aussitôt par un jeune qui montait une liste pour les élections municipales. En retraite depuis quelques jours, j’acceptais alors de me présenter avec lui. Obtenant 28 %, cette liste eut un retentissement national car ce fut le meilleur record du MoDem en France, qui plus est, dans un bastion socialiste, le PS est à la Mairie depuis 1925 !

________________________________________________

Quelle est la valeur a laquelle je tiens ?

l’humanisme

________________________________________________

Quel est mon cadre de vie ?

J’habite une ville de 68 000 habitants, je suis locataire d’un appartement, à proximité des commerces, de la mer, des espaces culturels. Elue en 2008, je fais de la proximité et assume au mieux mon rôle de conseillère municipale. Je vis seule mais c’est mon choix : j’ai des amis et de la famille proche, cela me suffit. Mon revenu est modeste mais il y a pire.

________________________________________________

Faudrait-il faire évoluer ce cadre de vie ?

Chacun est acteur de sa vie. Dégagée des responsabilités familiales et professionnelles, pour me sentir mieux, j’ai envie d’agir collectivement pour faire évoluer ma ville.

________________________________________________

Que projetez-vous pour votre avenir, pour l’avenir de vos enfants, pour l’avenir commun ?

Engagée toute ma vie, même à 67 ans, j’ai envie de continuer d’agir localement au service de mes concitoyens et de me présenter pour un 2e mandat aux prochaines élections municipales. Elue depuis 6 ans dans l’opposition, n’ayant aucune délégation, j’ai été à la rencontre des habitants. J’ai découvert une fracture sociale énorme : cloisonnement des institutions et des services, verrouillage des associations, abandon des commerces et des entreprises, montées du chômage et de la pauvreté… Comme Jean, une demande d’écoute et de considération énorme, un désespoir, une tétanisation… Pour comprendre, la ville est aux mains des Socialistes depuis 89 ans, il sont majoritaires au Conseil Général, régional, à l’Assemblée, au Sénat.. Débordés par le cumul des mandats, ils ne sont plus au contact de la population, du coup, l’abstention est abyssale : 47 % aux élections municipales, 60 % aux Régionales, 70 % aux cantonales, 60% aux législatives… Par ce constat, et après avoir réussi à monter un comité de soutien lors de la grève de la faim d’une commerçante, comité réunissant la Ligue des droits de l’homme et de l’extrême gauche à la droite, je décidais avec l’aide d’un collègue de l’UDI, de créer un cercle de réflexion pour bâtir un projet municipal. Nous avons eu l’investiture du MoDem, de l’UDI, le soutien de l’UMP et du Parti Breton ! Nous avons, pendant des semaines, rassemblé toutes ces sensibilités ainsi que des gens de la Société civile pour bâtir un projet municipal commun. De mémoire de journalistes, c’est historique, surtout à Saint-Nazaire. Cette liste plurielle a redonné espoir aux Nazairiens et nous sommes très optimistes pour la suite. Suite au résultat des élections présidentielles et Législatives, je suis convaincue de l’exigence de pluralisme dans nos institutions. En effet, pour moi, aucun parti ne peut résoudre à lui seul toutes les problématiques des citoyens. Personne n’a le monopole de la démocratie, de la sécurité, de l’humanisme, de l’écologie… Donc, comme le dit Jean, IL FAUT SE RASSEMBLER ! Regardez le phénomène des Bonnets Rouges : ils ont été capables de réunir et de discuter avec les salariés, les patrons, les pêcheurs, les agriculteurs, les retraités, les étudiants..pour défendre leur région !! Ils vont se retrouver le 8 mars pour les Etats généraux !! ce sursaut salutaire est précurseur d’actions collectives pour le bien commun ! Agissons à tous les niveaux pour transformer notre pays !

Ayant participé à la restitution des  »cahiers de l’espoir » samedi 1er mars dernier, et n’ayant pas pu intervenir, je fais quelques propositions pour l’avenir commun :

-l’instruction civique, indispensable pour pouvoir agir collectivement : j’ai une solution qui ne coûtera pratiquement rien, juste une petite subvention des Conseils généraux : faire appel aux Associations d’Anciens Maires et Adjoints (ADAMA) qui existent sur tout le territoire et qui font partie de la FAMAF (Fédération des Associations d’Anciens Maires et Adjoints de France). Celles-ci, proposent, avec le slogan  »Servir encore » d’intervenir dans les établissements scolaires et de formation pour témoigner de leur expérience et donner des cours d’instruction civique. Pour en faire partie, le résultat auprès des enfants est fabuleux, certains sont venus nous trouver après le cours et je pense que nous pouvons susciter des futurs engagements. Des instituteurs étaient même étonnés des réactions de certains élèves, plutôt réservés en cours d’habitude. Cela existe dans des pays du nord où des l’enfance, les élèves apprennent à débattre et s’exprimer : du coup, cela suscite des vocations plus jeunes et le personnel politique aussi.

________________________________________________

Pour faire naître un espoir nouveau quel projet d’avenir seriez-vous, personnellement, prêt à soutenir fermement, en vous engageant et dans quel domaine ?

Si je ne suis pas élue aux prochaines élections, je suis prête à m’engager pour organiser ce style de formation au niveau local et départemental car il faut du temps et des moyens (power point…etc) donc, cela ne peut se faire qu’avec l’aide d’une association. J’ai d’autres propositions en matière de logement, de développement économique..etc.. dans un autre temps ?

Josette




par carte postale
Jean Lassalle
Député des Pyrénées-Atlantiques
Assemblée Nationale
126, rue de l'Université 75355 Paris Cedex 07 SP
à travers ce site
Visitez le formulaire !





Laisser un commentaire

Lire les commentaires