Cahier de caroline


ID CAHIER : 2553

Qui suis-je ?

Je suis une femme artiste peintre, mariée, trois grands enfants dont un encore à la maison. Je peins et je donne des cours de peinture aux enfants, adolescents et adultes. Je suis auto-entrepreneur (car il n’existe pas de statut d’artiste qui permettent de donner librement des cours – une incohérence, puisque tous les artistes ont toujours donné des cours pour transmettre leur savoir et pouvoir gagner leur pain!), et donc je me dois donc de générer mes revenus par mon propre travail. C’est à la fois une grande précarité, mais aussi une grande liberté. Ma grande sensibilité me pousse toujours à observer le monde qui m’entoure, essayer de comprendre son fonctionnement, ses incohérences, et à réfléchir à comment l’améliorer.

________________________________________________

Quelle est la valeur a laquelle je tiens ?

le respect. Respect de soi, respect des autres, respect de notre environnement.

________________________________________________

Quel est mon cadre de vie ?

Je vis en région parisienne en appartement pour des questions de travail, mais je préfèrerais vivre plus près de la nature. La ville est bruyante, et, comme toujours en agglomération, livrée aux voitures et polluée. Je regrette que l’on ai pas plus de quartiers piétons pour retrouver le sentiment de communauté des village d’autrefois.

________________________________________________

Faudrait-il faire évoluer ce cadre de vie ?

Je pense aux quartiers piétonniers qui permettent le dialogue entre les gens, les commerces de proximité où l’on fait ses courses à pieds, les espaces verts où se retrouvent les jeunes et les vieux. La voiture a pris le pouvoir sur l’être humain dans les villes et les dégâts collatéraux sont infinis (bruit, pollution, exacerbation de l’égoïsme, rupture des lieux de cheminement, appropriation de l’espace public…). je pense qu’il faut repenser l’agencement des villes en créant un maximums d’  »îlots-villages piétonniers » pour redonner le sens de la communauté, du dialogue et de la solidarité naturelle entre les citoyens.

________________________________________________

Que projetez-vous pour votre avenir, pour l’avenir de vos enfants, pour l’avenir commun ?

Pour l’avenir, j’aimerai un monde moins corrompu. Je ne comprends pas que l’Europe ne soit pas justement l’institution qui permette de  »cadrer » dans le sens le plus strict les activités mercenaires, la malhonnêteté, les industries dangereuses pour l’environnement et l’être humain. Il semble plutôt, vu d’où nous sommes, nous les citoyens lambdas, qu’il s’y joue les affaires incompréhensibles d’une élite intouchable, et que finalement cette institution est devenue un outil de plus pour tous les  »mercenaires du profit ». Cette société du profit devrait laisser place à la société du bon sens. Pour ma part, je suis prête à vivre différemment, plus frugalement s’il le faut, pour me conformer à un plan commun de vie  »sensée » dans lequel nous serions tous impliqués.

Pour le moment, mes deux grands enfants préfèrent vivre à l’étranger, et que puis-je leur dire ?

________________________________________________

Pour faire naître un espoir nouveau quel projet d’avenir seriez-vous, personnellement, prêt à soutenir fermement, en vous engageant et dans quel domaine ?

Tout ce qui concerne la protection de l’environnement, dans un esprit de bon sens, et sans esprit politique.

caroline




par carte postale
Jean Lassalle
Député des Pyrénées-Atlantiques
Assemblée Nationale
126, rue de l'Université 75355 Paris Cedex 07 SP
à travers ce site
Visitez le formulaire !





Laisser un commentaire

Lire les commentaires

Alain TAQUET

15 février 2014, 09:44

Génial! j’aime ce cahier

Répondre

Sylvie B

05 mars 2014, 11:24

Moi aussi je pense que notre système est trop corrompu. L’argent domine tous les aspects de nos vies. Nos dirigeants politiques ainsi que les dirigeants des grandes entreprises et institutions financières ne visent que l’augmentation de leurs profits personnels. L’intérêt des populations ne les guide plus. Nous ne servons qu’à alimenter ce système avec l’argent de nos impôts. Il me semble que peu à peu, imperceptiblement, nous revenons à un système féodal. Les riches deviennent toujours plus riches en exploitant les classes moyennes, qui elles, s’appauvrissent. Et les pauvres deviennent de plus en plus nombreux.

Répondre

    Robert SUCH

    27 mars 2014, 10:16

    oui Sylvie c’est bien ça la tendance actuelle la cohorte des « sans » augmente chaque jour au profit des « avec » …

    Répondre

Josie

19 juillet 2016, 09:18

Stay invmioatrfe, San Diego, yeah boy!

Répondre

http://www.bestquotes.myfreeip.me/

20 juillet 2016, 03:38

Ari, WHERE do you find these incredible women!! Anyone with the name of Henny Garfunkel has to be fabulous, and she lives up to her name. The glasses, the hair, the earrings and the lipstick–beyond words! Love the clip of Irene as well. Your blog is constantly inspiring and re-shaping my vision of myself as I grow older..thank you so much for doing what you do!

Répondre